Le classement des GHM par niveau de sévérité : l’intérêt de la DMS nationale des GHM

Comme on le sait la grande majorité des GHM relève d’une racine avec 4 niveaux de sévérité. On peut lire ce niveau de sévérité dans le dernier caractère du GHM. Exemple : le GHM correspondant aux interventions sur le cristallin 02C05 a 4 niveaux de sévérité : 02C051, 02C052, 02C053 et 02C054. Pour information cette racine comprend aussi un GHM en ambulatoire 02C05J, mais ce n’est pas notre sujet dans cet article.

Le classement du GHM dans tel ou tel niveau de sévérité est assez complexe : il est lié à l’existence de DAS avec une CMA 2, 3 ou 4, aux exclusions entre CMA et DP, à l’âge du patient, à la durée du séjour, au mode de sortie (décès par exemple), etc…

Ce que l’on peut dire simplement, c’est que bien évidemment plus le séjour est complexe, donc relève potentiellement d’un niveau de sévérité élevé, plus la durée de séjour est importante. D’ailleurs à ce propos, il existe des règles précises qui fixent un nombre minimal de jour d’hospitalisation pour un niveau donné de sévérité. Exemple :  3 nuits minimum pour un niveau 2

Cette réflexion nous a amené à analyser, dans de nombreux établissements, les relations qu’il pouvait y avoir entre

  • la DMS constatée d’un GHM,
  • le niveau de sévérité du GHM
  • la DMS nationale du GHM dans ses différents niveaux de sévérité. Rappel : la DMS nationale pour les GHM est fournie dans les fichiers DATIM et est rappelée dans la plupart des logiciels sérieux de codage PMSI
  • la qualité du codage en auditant les dossiers médicaux codés avec un GHM pour lequel la DMS correspondrait plutôt à un niveau de sévérité supérieur

Et nous avons, de manière empirique, mais très souvent vérifiée, constaté qu’il y avait une relation entre la mauvaise qualité du codage constatée, en général un sous-codage, et une DMS du GHM qui correspond plus à la DMS d’un niveau supérieur de sévérité du GHM.

Exemple : un dossier codé qui aboutit en GHM 10M182 (« Troubles nutritionnels divers ») avec un séjour de 18 jours dans un EPS. La DMS nationale du GHM 10M182 est de 10,04 jours et la DMS nationale du GHM 10M183 est de 14,16 jours. Le dossier ne pourrait-il pas relevé du coup d’un niveau 3 et non 2 ? A minima cela appelle une nouvelle analyse du codage du dossier et en particulier de ses DAS. Pour information, dans ce cas, l’écart de valorisation du GHS est de 1 958,78 €.

Précision méthodologique : l’analyse proposée dans cet article demande à être manipulée avec soins et par des professionnels. Ainsi, dans un service de médecine, de nombreux séjours pourront être potentiellement concernés par cette analyse, mais, dans les faits, relèvent d’une absence de solution de sortie, donc le patient reste en médecine sans nécessité, donc sa DMS explose … mais sans enjeu par rapport à la sévérité du GHM du séjour !

N’hésitez pas à nous écrire pour partager vos retours d’expériences par rapport à ces analyses.

[crealist]

Copyright © T2A Conseil
Imprimer cet article

Les Pros du PMSI. Inscrivez-vous au réseau social des professionnels du PMSI. Gratuit
Pour développer et garder contact avec votre réseau professionnel PMSI, être visible pour de futures opportunités professionnelles dans les métiers du PMSI et contacter les autres professionnels du PMSI en gardant toujours la main sur vos contacts.
PMSISoft SSR, le logiciel expert du PMSI SSR
Analyse d'activité SSR, aide au codage, contrôle qualité, repérage atypies, reporting automatisé, simulation et optimisation des recettes DMA SSR.
Les bénéfices PMSISoft SSR
PMSISoft MCO, le logiciel expert du PMSI MCO
Analyse d'activité MCO, aide au codage, contrôle qualité, repérage atypies, reporting automatisé, simulation et optimisation des recettes T2A MCO.