Version 4 de la CCAM descriptive à usage PMSI 2018 : 3 nouveaux actes

3eme actualisation de la CCAM descriptive à usage PMSI 2018 qui correspond donc à la V4 CCAM PMSI 2018, pour prendre en compte les évolutions de la CCAM tarifante V53.

Principales nouveautés de cette V4 CCAM PMSI 2018 :

# ajout de 3 nouveaux actes :
## 
JGELE133 Pose de spirales intrabronchiques par endoscopie dans le sous-paragraphe « 06.02.06.03 Intubation et pose d’endoprothèse trachéobronchique »
## 
GEME121 Plastie des bronches par radiofréquence par endoscopie [Thermoplastie] dans le sous-paragraphe « 06.02.06.05 Plastie de l’arbre trachéobronchique »
## 
HHQD445 Exploration de la lumière du colon par vidéocapsule ingérée [capsule colique] dans le sous-paragraphe « 07.01.09.01 Endoscopie des conduits salivaires et du tube digestif »
## Les ICR (médecin salarié, médecin non salarié, activité 1 et 4) correspondant à ces 3 nouveaux actes sont disponibles dans la mise à jour de la table des ICR (voir lien en Sources)

# modification du libellé de l’acte BZQK001 « Tomographie de l’œil par scanographie à cohérence optique » en « Tomographie unilatérale ou bilatérale de l’œil par scanographie à cohérence optique »

# diverses modifications de notes de sous-paragraphes : voir la note de présentation (lien en Sources)

Le guide de lecture et de codage n’est pas modifié.

Cette V4 de la CCAM PMSI 2018 entre en vigueur le 14 juillet 2018

Voir aussi « Version 3 de la CCAM descriptive à usage PMSI 2018 : 12 nouveaux actes CCAM« .

Pour les utilisateurs PMSISoft : mise à jour des référentiels CCAM PMSI et ICR

Sources : Liste analytique de la V4 CCAM PMSI 2018(Excel)  – Note de présentation V4 CCAM à usage PMSI (ATIH) – Note d’information CCAM V53 (AMELI) – ICR V4 CCAM 2018 (Excel)

Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article

Nouveau forfait d’innovation I04 (METAGLUT1)

Par arrêté du 30 mars 2018 publié au JO le 10 avril 2018, le test METAglut1 pour le diagnostic du syndrome de déficit en transporteur de glucose est pris en charge forfaitairement par l’assurance maladie pour une durée de trois ans.

Afin de pouvoir percevoir le forfait, les établissements de santé autorisés (liste dans l’arrêté) codent les séjours des patients bénéficiant du test diagnostique METAglut1 via le code spécifique « INNOV1808004N » au sein de la variable « Innovation » des RSS.

Le montant du forfait de prise en charge de ce forfait incluant la prise en charge de l’acte et les frais d’hospitalisation associés = 310,00 € par patient

Voir aussi article « Prise en compte du forfait innovation ECHOPULSE dans les RSS à partir du 28 juillet 2017« 

Sources : Arrêté du 30 mars 2018 relatif à la prise en charge au titre de l’article L. 165-1-1 du code de la sécurité sociale du test METAglut1 pour le diagnostic du syndrome de déficit en transporteur de glucose

Offre de poste de TIM en région parisienne (GHI Le Raincy Montfermeil)

Etablissement : GHI Le Raincy Montfermeil
Adresse de l’établissement : 10 RUE DU GÉNÉRAL LECLERC – 93370 Montfermeil

Missions :
– Collecter et traiter les informations médicales et extra-médicales afin d’optimiser le codage de l’activité, en lien avec le médecin DIM, les unités de soins, les services médico-techniques et la pharmacie
– Coder les séjours
– Créer et exécuter des requêtes propres au DIM destinées à contrôler la qualité des dossiers facturés
– S’assurer de la fiabilité et de l’exhaustivité des fichiers PMSI avant leur envoi
– Participer à la veille et à la mise à jour des outils
– Participer à l’analyse de l’activité en lien avec les services Financiers, Contrôle de gestion et Admission/ Facturation
– Documenter les contrôles réalisés et en assurer la traçabilité

Profil recherché :
– Formation bac+2
– Expérience dans le domaine médical
– Une formation et/ou une expérience en codage PMSI – A l’aise avec l’outil informatique – Discrétion, rigueur, esprit d’équipe et aisance relationnelle

Contrat : CDI
Contact recrutement : Cv et lettre de motivation à envoyer au Chef de service : Dr DOUALI ndouali@ch-montfermeil.fr

Evolutions de référentiels OVALIDE MCO en 2018

Suite à la mise à disposition des tables OVALIDE MCO 2018 courant mai, nous avons analysé les évolutions entre 2017 et 2018 de plusieurs variables de la table DIAGINFOS calculées à partir de la Base Nationale, donc censées évoluées chaque année :

# variable « RARE » = caractère peu fréquent du diagnostic
En 2018, 134 diagnostics CIM-10 deviennent rares par rapport à 2017. Et inversement 112 diagnostics qui étaient rares en 2017 ne le sont plus en 2018.
Cette variable est utilisée dans les tableaux OVALIDE [1.Q.5.DPR] – Nombre de séjours avec un diagnostic rare en DP et [1.Q.5.DAR] – Nombre de séjours avec un diagnostic rare en DA

# variable « DPACTE » = DP associé à au moins un acte CCAM sur l’ensemble de la base nationale de l’année n-1, dans au moins 99% des séjours avec ce DP
En 2018, 1 144 diagnostics CIM-10 codés en DP deviennent associés à un acte, alors qu’ils ne l’étaient pas en 2017. Et inversement 1 180 diagnostics codés en DP qui étaient associés à un acte ne le sont plus en 2018.
Cette variable est utilisée dans le tableau [1.Q.6.DPSA] – Nombre de séjours avec un DP requérant un acte, et pourtant sans acte

# variable « ZINHAB » = diagnostic Z inhabituel en DP
Pas de changement dans cette liste entre 2017 et 2018

# variable « IMPRECIS »
2 diagnostics qui étaient imprécis en 2017 ne le sont plus en 2018. Il s’agit du I319 « Maladie du péricarde, sans précision » et du J449 « Maladie pulmonaire obstructive chronique, sans précision »

Pour retrouver ces codages, comparer les colonnes concernées extraites des tables DIAGINFOS 2018 et 2017 Entre 2017 et 2018 c’est facile car il y a le même nombre de diagnostics CIM-10 (40 231)

Voir aussi « Les DMS nationales par GHM en 2018″

Source : Ovalide MCO 2018 (voir table DIAGINFOS dans le zip)

Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article

Un effet pervers des thésaurus automatisés de codage CIM-10 en décentralisé

La plupart des logiciels de production du PMSI proposent des thésaurus de codages CIM-10 basés sur l’historique de codage dans l’établissement, dans l’UM ou réalisé par le praticien, avec parfois une distinction selon les positions de codage. Ces thésaurus qui s’incrémentent donc automatiquement à chaque codage sont une aide précieuse au codage, en particulier en codage décentralisé.

Nous avons toutefois constaté un effet pervers lié à cette fonctionnalité : les codages sont en effet quantifiés en réalisations (= nombre de RUM ou de RHS dans lesquels le code CIM-10 est codé) avec un classement par défaut du plus fréquent au moins fréquent ou la possibilité de le faire (et dans ce cas, les médecins ou les TIM font le tri). Du coup, ces derniers sont « incités » à privilégier les codages les plus fréquents déjà codés … ce qui renforce le poids relatif des codages les plus fréquemment codés, au détriment de la qualité de codage. C’est donc un cercle vicieux que nous avons pu constater en « flashant » à 1 an d’intervalle, toutes choses étant égales par ailleurs, dans plusieurs contextes, ces listes de codes.

Nous suggérons donc de garder ces listes de codages CIM-10 mises à jour automatiquement en ayant la possibilité, via un paramétrage par le DIM, de masquer les fréquences de codage de manière à « forcer » les médecins et les TIMs à choisir un codage CIM-10 parmi les codages passés, sans préjugé.

Commentaires : 
# ce constat est partagé par les retours d’expérience de nos médecins DIM partenaires.
# ce constat n’est pas vrai en codage CCAM décentralisé en MCO car les logiques sont différentes (cf implications des chirurgiens, liste limitée d’actes)
# toujours rappeler qu’il est normal de régulièrement devoir coder de nouveaux codes, hors de ces historiques de codage

Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article

Nouveau tableau OVALIDE SSR [1.Q.6.NBIACP] – Nombre d’intervenants atypique pour un acte CSARR pluriprofessionnel (à partir de M3 2018)

Depuis mars 2018, un nouveau tableau Qualité est disponible dans OVALIDE SSR : le tableau [1.Q.6.NBIACP] – Nombre d’intervenants atypique pour un acte CSARR

Ce tableau repère 2 atypies : 

# les actes pluri professionnels avec un nombre d’intervenant < 2
Commentaire : ce test est sans intérêt en pratique car la quasi totalité des logiciels PMSI font maintenant ce contrôle à la saisie

# les actes pluri professionnels avec un nombre d’intervenant > 10
Commentaire : on pourra étendre ce test en contrôle qualité aux actes pluri professionnels > 9 ou >8

Pour chaque acte CSARR repéré, le tableau OVALIDE affiche le nombre de RHS concernés et le nombre de séjours avec au moins 1 RHS concerné, en distinguant l’hospitalisation complète de l’hospitalisation partielle.

Définition du tableau dans le guide de lecture OVALIDE SSR :
« Par définition, s’agissant d’actes pluri professionnels, le nombre d’intervenants doit être au minimum égal à 2. Il s’agit d’actes à destination d’un patient en particulier et le nombre d’intervenants correspond à ceux réellement impliqués dans la prise en charge du patient. Le nombre d’intervenants ne peut donc être supérieur à 10.
Les tableaux présentent, par type d’hospitalisation et par couple {acte CSARR ; nombre d’intervenants}, les éléments suivants :
 Effectif de RHA comportant un acte pluriprofessionnel pour lequel le nombre d’intervenants est <1 ou >10
 Effectif de SSRHA correspondant. »

Voir aussi : « Nouveau tableau OVALIDE SSR [1.Q.6.TIACS] – Type d’intervenant atypique pour un acte CSARR (à partir de M3 2018) » et « Nouveau tableau OVALIDE SSR [1.Q.6.NBREC] – Nombre atypique de réalisations d’un acte CSARR (à partir de M3 2018)« 

Pour les utilisateurs T2A Viewer SSR :
# écran « Base des actes CSARR » : sélectionner « ]10 » dans le filtre « Nb intervenant » = sélection de tous les actes CSARR avec un nombre d’interventants > 10

Sources : Guide de lecture OVALIDE SSR DGF 2018Guide de lecture OVALIDE SSR OQN 2018

Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article