Partenariat innovation à l’AP-HP : utilisation de l’intelligence artificielle pour le codage des diagnostics de séjours des courts séjours MCO

L’AP-HP engage en septembre 2019 un partenariat d’innovation (= une forme spécifique de marché public ayant pour objectif d’encourager la passation de marchés publics à visée innovante et de développer des collaborations encadrées entre les acheteurs publics et des opérateurs économiques sur des projets à construire) pour avancer vers l’automatisation du codage des diagnostics de séjours courts (zéro, une ou deux nuits, hors séances) de MCO à partir des documents médicaux produits par les professionnels à l’occasion de ces séjours.

Il s’agit de réduire le travail de codage de ces séjours « simples » et ainsi de libérer des ressources humaines qui pourront notamment se concentrer sur les séjours longs au codage plus complexe.

L’amélioration de la qualité globale des données du PMSI pourra ainsi bénéficier à la recherche biomédicale et au pilotage des organisations de soins.

Au niveau de l’AP-HP, cette démarche concerne 600 000 séjours (en 2018), soit 43% de l’activité séjours de l’institution.

Pour l’AP-HP, il s’agit d’une véritable démarche de recherche et développement, car les produits informatiques existant actuellement ne sont pas encore adaptés à l’objectif de qualité du codage de ces séjours.

Ce projet est à horizon 2022-2023.

Source : Communiqué de presse de l’AP-HP
Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article

Liste des actes CCAM spécifiques psy

La version 2019 d’OVALIDE PSY modifie le tableau [1.D.2.CCAM : Liste des actes CCAM] qui donne, pour chaque acte CCAM codé dans les séjours psy en temps plein ou partiel, son nombre d’occurences et le nombre de séjours concernés en subdivisant dorénavant les résultats en 2 tableaux : 

tableau A : tableau dédié aux seuls actes CCAM appelés actes spécifiques psy.
Ces actes spécifiques psy correspondent à une liste de 8 actes CCAM :
ALQP002 – Test d’évaluation de l’efficience intellectuelle de l’enfant
ALQP003 – Test d’évaluation d’une dépression
ALQP004 – Test d’évaluation des aspects psychopathologiques de la personnalité
ALQP005 – Test d’évaluation de l’efficience intellectuelle de l’adulte
ALQP006 – Test d’évaluation d’un déficit cognitif
ZFQP002 – Test d’évaluation et de catégorisation des déficiences, incapacités et désavantages sociaux
ZFQP003 – Test d’évaluation de la qualité de vie
AZRP001 – Séance d’électroconvulsivothérapie [sismothérapie]

tableau B : tableau dédié à tous les autres actes CCAM

Source : Ovalide PSY DGF 2019
Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article

La CIM-11 entrera en vigueur le 1er janvier 2022

Après plus d’une décennie de travaux,

Info #1 : l’Assemblée mondiale de la santé a approuvé la CIM-11 le 25 mai 2019

Info #2 : La CIM-11 deviendra la CIM de référence à partir du 1er janvier 2022

La traduction en français de la CIM-11 est en cours.

L’ATIH contribue, dans le cadre de sa collaboration avec le CC-OMS français pour la Famille des classifications internationales.

La nouvelle CIM-11 reflète les progrès de la médecine et les avancées de la science. Par exemple, les codes relatifs à la résistance aux antimicrobiens sont plus étroitement alignés sur le Système mondial de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (GLASS).

La CIM-11 rend également mieux compte des données relatives à la sécurité des soins, ce qui permettra d’identifier et de réduire des événements inutiles potentiellement préjudiciables à la santé (par exemple un flux des tâches non sécurisé).

«Un principe essentiel de cette révision était la simplification de la structure de codage et de l’outil électronique : les professionnels de la santé pourront désormais enregistrer les affections de façon à la fois plus rapide et plus complète» a expliqué le Dr Robert Jakob, Chef de l’équipe Classifications, terminologies et normes à l’OMS.

Sources : CIM-11 (site officiel) – Wikipedia CIM-11
Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article

Suivi de l’activité Cancer en SSR dans la Base Nationale

L’ATIH met désormais à disposition de tous via la plateforme ScanSanté une série de tableaux de bords relatifs aux séjours liés au cancer en SSR (lien en Source).

Ces séjours « Cancer SSR » sont identifiés à partir de la Base Nationale PMSI par un algorithme développé avec l’INCa et des médecins exerçant en établissements SSR. A ce jour sont disponibles les données des années 2016 et 2017.

La base est interrogeable selon différentes variables :
# type d’hospitalisation
# type d’autorisation
# sexe
# classe d’âge (de 0 à 17 ans, de 18 à 74 ans, 75 ans et plus)
# modes de prise en charge (soins palliatifs, chimiothérapie, post chirurgie, autres)
# localisation du cancer pris en charge (par appareil, organe, organe détaillé)
# région

Les résultats se présentent sous forme de case mix : 
# Activité (nombre de séjours, de journées, durée moyenne des séjours terminés)
# GME
# Sévérité (part des séjours niveau 1 versus niveau 2)
# Dépendance cognitive
# Dépendance physique
# Origine des patients

Une notice technique détaille chacun de ces points.

Sources : Tableau de bord cancérologie SSR (ATIH)Notice Tableaux de bord Cancérologie SSR
Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article

Référentiels OVALIDE MCO en 2019 – Liste des différences DIAGINFOS 2018-2019

Rappel : aucun test qualité n’a été supprimé ou ajouté dans la version OVALIDE MCO 2019 (Guide de lecture OVALIDE MCO DGF 0219 et Guide de lecture OVALIDE OQN 2019) par rapport à la version OVALIDE MCO 2018

Les tables des référentiels OVALIDE MCO 2019 ont été mises à jour et sont disponibles à partir du 23 juillet 2019.

Ces tables sont issues du regroupage en V2019 des données nationales 2018.

Sept tables de références sont disponibles :
1 – CCAMInfo : table des caractéristiques des codes actes CCAM ;
2 –DiagInfo : table des caractéristiques des codes diagnostics CIM-10 (modifiée le 23/07/2019) ;
3 – DMInfo : table des caractéristiques des codes LPP des dispositifs médicaux ;
4 – MEDInfo : table des caractéristiques des codes UCD des médicaments.
5 – GHMInfo (exDGF et exOQN) : Informations relatives aux GHM et utilisées dans DATIM ;
6 – GHSInfo (exDGF et exOQN): Informations relatives aux GHS utilisées dans le test 44 pour les établissements exDGF et exOQN ;
7 – RacineInfo (exDGF et exOQN) : Informations relatives aux racines de GHM.

Nous avons fait une étude pour identifier les évolutions de la table DiagInfo entre 2018 et 2019 (voir notre article « Les colonnes du fichier DiagInfo« ) :

# le fichier DiagInfos 2019 comprend 42 448 codes CIM-10 correspondant aux codes CIM-10 actifs en 2019

# le fichier DiagInfos 2018 comprend 40 231 codes CIM-10 correspondant aux codes CIM-10 actifs en 2018

# Le nombre de codes CIM-10 communs entre 2018 et 2019 = 40 119

# 1 400 codes CIM-10 communs 2018-2019 ont fait l’objet d’au moins une évolution parmi les 28 colonnes possibles
Seules 4 colonnes sont concernées par au moins 1 évolution : RARE, DPCHIR, IMPRECIS et DPACTE

# Un seul code évolue entre 2018 et 2019 par rapport à la colonne IMPRECIS (cf les tableaux qualité OVALIDE sur les codages DP, DR ou DAS imprécis) : I772 « Rupture d’une artère » qui passe d’Imprécis en 2018 à Non imprécis en 2019

# Les évolutions des colonnes RARE (voir tableaux OVALIDE [1.Q.5.DPR] – Nombre de séjours avec un diagnostic rare en DP et [1.Q.5.DAR] – Nombre de séjours avec un diagnostic rare en DA) , DPCHIR (voir tableau « 1.Q.6.GMDPC – Nombre de séjours dans un GHM médical avec un DP chirurgical « ) et DPACTE (voir tableau « 1.Q.6.DPSA – Nombre de séjours avec un DP requérant un acte, et pourtant sans acte « ) sont listées dans ce fichier Excel « DIAGINFOS_difference_2018_2019 », composé par nos soins.

Cette étude a été réalisée en R avec le package CompareDF.

Pour les utilisateurs PMSISoft : référentiels OVALIDE mis à jour en date du 20/08/2019 (sélectionner la ligne « Référentiels OVALIDE » dans l’onglet « Référentiels communs » de l’écran « Gestion des référentiels » du menu « Paramétrages » puis cliquer sur le bouton « Importer »)

Source : Tables OVALIDE MCO 2019 (fichier ZIP)
Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article

4 nouvelles majorations (MPC, MCC, MSF, MOP) aux consultations externes à partir du 1er juillet 2019

Un arrêté du 28 juin 2019 ouvre la possibilité aux établissements de coder 4 nouvelles majorations aux consultations qu’ils réalisent à compter du 1er juillet 2019 :

 La majoration du médecin spécialiste (MPC) de 2€ pour les spécialistes hors psychiatres et neuropsychiatres et 2,70€ pour les psychiatres, neuropsychiatres et neurologues.
Cette majoration peut être facturée pour toute consultation d’un médecin spécialiste (hors spécialiste de médecine générale).
Elle est cumulable avec la CS, la TC et, le cas échéant, avec la majoration du parcours de soins coordonné MCS.

 La majoration du parcours de soins coordonné du médecin cardiologue (MCC) de 3,27€, les majorations du parcours de soins coordonné du médecin généraliste (MCG) et du spécialiste (MCS) étant déjà ouvertes en établissements de santé.
Elle est cumulable uniquement avec la consultation spécifique du cardiologue CSC1.

 La majoration de la sage-femme (MSF) de 2€.
Cette majoration peut être codée pour toute consultation d’une sage-femme auprès d’une patiente.
Elle est cumulable uniquement avec la C.

 La majoration personnes âgées (code facturation MOP) de 5€ : cette majoration peut être facturée pour toute prise en charge de patients âgés de plus de 80 ans.
Elle est cumulable avec les lettres-clé suivantes : G, GS, C, CS, APC, APU, APY, CDE, CNPSY, CSC, CCX, TCG, TC et le cas échéant les majorations de ces consultations.
Pour les médecins salariés des cliniques privées, cette majoration est également cumulable avec les lettres-clés U03, U45, honoraires de surveillance

A titre transitoire, du 1er juillet 2019 au 29 février 2020, le code majoration n’étant pas encore créé dans les systèmes d’information, la valorisation de la majoration MOP sera réalisée de façon automatique par l’ATIH :  les établissements coderont leurs consultations dans le RSFACE et, de façon mensuelle, l’ATIH s’appuiera sur ces données pour valoriser la majoration MOP. Cette valorisation sera intégrée à la ligne « ACE » figurant sur l’arrêté de versement et fera l’objet d’un tableau spécifique OVALIDE.
Au 1er mars 2020, le code de la majoration MOP sera créé et disponible dans les systèmes d’information.
Cette majoration sera codée de la même façon que les autres majorations déjà ouvertes en établissements de santé, c’est-à-dire au fil de l’eau et en association avec la consultation à laquelle elle se rapporte.

Sources : Notice majorations ACE (Ministère de la Santé) – Arrêté du 28 juin 2019 relatif aux majorations applicables aux tarifs des actes et consultations externes des établissements de santé publics et des établissements de santé privés