Catégories de morbidité en SSR : définition

Dans une récente étude relative à l’évolution de l’activité des établissements SSR entre 2018 et 2016 (lien en Source), la DREES a défini une classification en catégories de morbidités SSR qui nous a paru intéressant.

Le principe consiste à définir une morbidité principale par séjour, entendue comme le type de problème de santé principal rencontré au début de l’hospitalisation et appelée désormais MP puis à regrouper les séjours par MP au sein de catégories qui présentent une certaine homogénéité d’un point de vue médical et que l’on appelle « Catégories de morbidités SSR ».

La première étape va donc consister à définir la MP des séjours.

Cette MP se détermine via l’algorithme suivant que nous reprenons tel qu’il est exposé dans l’étude DREES :

# par défaut, la MP est égale à la MMP du séjour

# si le code de la MMP  appartient au chapitre Z, la MP = l’AE
Précision : Si l’AE n’est pas indiquée, alors c’est la FPPC qui fera office de morbidité principale, sachant que ce cas n’est jamais censé se produire (cf contrôle qualité basique : « Toutes les RHS avec une MMP en Z ont une AE »).

La seconde étape va consister à regrouper les séjours via leur MP en catégories de morbidité via l’algorithme suivant :

# par défaut, une catégorie de morbidité par chapitre de la CIM-10.
Exemple d’un séjour avec une MP M545 « Lombalgie basse » : le séjour est classé dans la catégorie de morbidité « Maladies du système ostéoarticulaire, des muscles et du tissu conjonctif » correspondant au chapitre XIII de la CIM-10 auquel appartient le code M545

# 4 catégories de morbidité ne correspondent pas exactement à un chapitre CIM-10 : 

## La catégorie « Troubles mentaux et du comportement » inclut le chapitre V de la  CIM-10 (« Troubles mentaux et du comportement ») mais aussi le code « G30 :  Maladie d’Alzheimer »

## La catégorie « Maladies du système nerveux » inclut le chapitre VI de la CIM‐10  («Maladies du système nerveux») à l’exception des codes en G45 (« Accidents  ischémiques  cérébraux transitoires et syndromes apparentés ») et en G46 («Syndromes  vasculaires cérébraux au cours de maladies cérébrovasculaires»). Elle inclut aussi  les codes I60 à I698 («Maladies cérébrovasculaires»)

## La catégorie « Affections de l’appareil cardio‐vasculaire » inclut le chapitre IX de la  CIM‐10 (« Maladies de l’appareil circulatoire ») à l’exception des codes I60 à I698.  Elle inclut aussi les codes en G45 à G46

## La catégorie « Symptômes, signes et résultats anormaux d’examens cliniques et de laboratoire, non classés ailleurs » inclut le chapitre XVIII de la CIM‐10 mais aussi les codes U04 (« Syndromes respiratoires aigus  sévères »).

Discussions sur l’algorithme de détermination de la MP des séjours :
# l’étude ne documente pas le cas des séjours HC avec plusieurs MMP représentées. Un choix raisonnable nous semble être dans ce cas de choisir la MMP majoritaire parmi les 10 premiers RHS au plus du séjour (cf règle de classification des séjours HC en GN). C’est d’ailleurs le choix que nous avons fait pour identifier la MP des séjours HC dans PMSISoft (voir «  » pour explications détaillées)
# ces définitions concernent prioritairement les séjours en HC, même si on peut appliquer les mêmes algorithmes pour les séjours HP

Voir aussi article « Les DMS SSR 2016 pour les 10 premières catégories de morbidité« 

Pour les utilisateurs de PMSISoft : voir « Le calcul de la Morbidité Principale (MP) des séjours SSR HC dans PMSISoft » et « Sélection des séjours HC par Catégorie de morbidité dans PMSISoft« 

Source : « Les soins de suite et de réadaptation entre 2008 et 2016 » (DREES – Novembre 2018 n°30)
Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article

Les Pros du PMSI. Inscrivez-vous au réseau social des professionnels du PMSI. Gratuit
Pour développer et garder contact avec votre réseau professionnel PMSI, être visible pour de futures opportunités professionnelles dans les métiers du PMSI et contacter les autres professionnels du PMSI en gardant toujours la main sur vos contacts.
PMSISoft SSR, le logiciel expert du PMSI SSR
Analyse d'activité SSR, aide au codage, contrôle qualité, repérage atypies, reporting automatisé, simulation et optimisation des recettes DMA SSR.
Les bénéfices PMSISoft SSR
PMSISoft MCO, le logiciel expert du PMSI MCO
Analyse d'activité MCO, aide au codage, contrôle qualité, repérage atypies, reporting automatisé, simulation et optimisation des recettes T2A MCO.