Groupage SSR 2020 des séjours avec COVID-19

Voir article de synthèse « Consignes de codage des séjours liés au COVID-19« .

La fonction de groupage (FG) SSR 2020 des séjours en GME a été modifiée pour tenir compte des prises en charge COVID-19.

Les 2 codes CIM-10
U07.10 « COVID-19, FORME SYMPTOMATIQUE RESPIRATOIRE, VIRUS IDENTIFIE BIOLOGIQUEMENT
U07.11 COVID-19, FORME SYMPTOMATIQUE RESPIRATOIRE, VIRUS NON IDENTIFIE BIOLOGIQUEMENT
ont été ajoutés à la liste des diagnostics d’entrée de la CM 04 « Affections de l’appareil respiratoire » et, au sein de cette CM, dans la liste de diagnostics D-0415 « Infections broncho-pulmonaires (non tuberculeuses) » qui classe, en situation de codage MMP ou AE, dans le groupe nosologique 0415 « -Infections broncho-pulmonaires (non tuberculeuses) »

Les 2 codes CIM-10 
U07.14 COVID-19, AUTRES FORMES CLINIQUES, VIRUS IDENTIFIÉ
U07.15 COVID-19, AUTRES FORMES CLINIQUES, VIRUS NON IDENTIFIÉ
ont été ajoutés à la liste des diagnostics d’entrée de la CM 18 « Certaines maladies infectieuses, virales ou parasitaires » et, au sein de cette CM, dans la liste de diagnostics D-1806 « Infections autres que par VIH » qui classe, en situation de codage MMP ou AE, dans le groupe nosologique 1806 « Infections autres que par VIH »

Les 2 codages CIM-10 
U07.12 COVID-19, PORTEUR de SARS-CoV-2 ASYMPTOMATIQUE, VIRUS IDENTIFIE BIOLOGIQUEMENT
U07.13 AUTRES EXAMENS ET MISES EN OBSERVATIONS EN LIEN AVEC L EPIDEMIE DE COVID-19
ont été ajoutés à la liste des diagnostics d’entrée de la CM 23 « Autres motifs de recours aux services de santé » et, au sein de cette CM, dans la liste de diagnostics D-2309 « Autres motifs de prise en charge » qui classe, en situation de codage MMP ou AE, dans le groupe nosologique 2309 « Autres motifs de prise en charge »

Source : Manuel GME 2020 (volume 2)Manuel GME 2020 (volume 3)

Des certificats de décès électroniques pour mieux compter les victimes du COVID-19 (INSERM)

Nous relayons ce communiqué de l’INSERM qui invite, entre autres, les établissements de santé à recourir le plus possible au certificat électronique de décès afin d’obtenir des chiffres de mortalité précis liés la pandémie de Covid-19 et ainsi, obtenir rapidement les chiffres nécessaires pour mieux suivre l’évolution de la pandémie.

Ces déclarations se font sous la responsabilité du Département d’Information Médicale ou, à défaut, avec la participation/validation du DIM, étant donné la nature des informations patients en jeu.

Guide de mise en oeuvre de CertDC

Source : Communiqué INSERM (6 avril 2020)

Nouveau contrôle FG SSR 2020 : numéro de semaine incompatible avec l’utilisation de l’extension d’un acte CCAM

Mise à jour 15 avril 2020 : ce contrôle est ajouté au volume 1 du manuel des GME 2020 (chapitre 3.2.2 « Les erreurs détectées par les contrôles ») avec le numéro 173

A partir de la semaine 10 de 2020 commençant l’année PMSI SSR 2020 (à partir du lundi 2 mars 2020), un nouveau contrôle est mis en place au niveau de la fonction de groupage SSR : 

Repérage d’un numéro de semaine incompatible avec l’utilisation de l’extension d’un acte CCAM.

Ce contrôle détecte donc les codages d’actes CCAM avec extension PMSI qui seraient codés dans une semaine où ces actes ne seraient pas actifs.

Ce contrôle est identifié avec le numéro 183

En pratique, ce contrôle devrait être extrêmement rare car, à ce jour, le codage d’un acte CCAM avec extension est très rare en SSR et, d’autre part, les logiciels de saisie du PMSI sont censés gérer les dates d’activité des référentiels, dont la CCAM à usage PMSI.

Source : Manuel des GME 2020 (volume 1)

Nouvelle classification SSR V2021 – Synthèse du comité technique SSR (30 janvier 2020)

Publication du compte-rendu du comité technique SSR qui s’est tenu le 30 janvier 2020.

Nous renvoyons vers ces compte-rendus pour le détail (un compte-rendu synthétique et un compte-rendu détaillé).

Principaux points à retenir concernant la nouvelle classification GME à venir :

Nouvelle classification GME V2021

# Présentation générale

 

 

# Les types de réadaptation

4 scores de réadaptation utilisés : 
Un score de réadaptation spécialisée par jour et par séjour : somme des pondérations des actes de réadaptation (CSARR et CCAM) appartenant à une liste d’actes, propre à chaque GN ou groupe de GN, construite et validée par des experts.
Un score de réadaptation globale par jour et par séjour : somme des pondérations de tous les actes de réadaptation (CSARR et CCAM)

1er test :
Le séjour est orienté dans un groupe de réadaptation spécialisée importante si ses scores de réadaptation spécialisée par jour ET par séjour sont chacun supérieur à un seuil.

2ème test :
Le séjour est orienté dans un groupe de réadaptation globale importante si les scores de réadaptation globale par jour ET par séjour sont chacun supérieur à un seuil.

Presque tous les GN sont subdivisés sur la réadaptation.

A ce stade, les types de réadaptation en HTP ne reposent pas comme l’HC sur des actes spécialisés car l’activitéen  HTP est réalisée en grande partie dans des unités avec mention spécialisée et que la distinction entre réadaptation spécialisée et réadaptation globale importante ou autre semble moins pertinente.

86% des séjours en UM avec mention spécialisées sont dans des groupes avec réadaptation importante.

# Les niveaux de lourdeur

83% des séjours en unité gériatrique sont un niveau B ou C

CSARR

Des travaux ont été réalisés sur les pondérations CSARR en vue de la nouvelle classification. Ces nouvelles pondérations ont été utilisées pour sa construction, et seront appliquées en 2021 si elle est mise en oeuvre.

Analyse de l’enquête CSARR ENC 2017 :
Elle a permis de mettre à jour la majorité des pondérations des actes CSARR.
Elle a permis de constater des différences de temps de réalisation importantes pour certains actes, en fonction de l’intervenant, ce qui a conduit à l’instauration de pondérations différentes selon l’intervenant, pour 37 actes.

Analyses des bases PMSI
Elle a permis de constater la réalisation de certains actes par certains intervenants non attendus, en particulier des actes de réadaptation réalisés par les infirmières ou aide-soignantes. Les contrôles OVALIDE déjà en place ont été étendus à d’autres actes en 2020. Certains couples « actes-intervenant » ont été pondérés à 0.

Source : Comité technique SSR (réunion du 30 janvier 2020)

Automatisation du codage MCO – retour d’expérience de l’Hôpital Privé Claude Galien

Lors du dernier club des DIM de la FHP MCO, l’Hôpital Privé Claude Galien a communiqué son retour d’expérience menée en 2019 de l’automatisation du primo-codage et de l’optimisation de son contrôle qualité via un outil logiciel (Sancare) utilisant des techniques classiques de machine learning (avec apprentissage sur les données d’années précédentes) et de traitement automatisé du langage.

Il s’agissait :

# de gagner du temps sur les séjours « simples » de moins de 3 jours avec automatisation du codage à partir des éléments du dossier patient (compte-rendus, antécédents, biologie, actes, observations, …) récupérés automatiquement et ce, avec un taux de confiance suffisant

# de repérer automatiquement des séjours plus complexes (ex : séjours > 2 J) susceptibles d’être revalorisés avec propositions de recodage

Quelques résultats :

# 90% des GHM retrouvés sur des séjours de 0 à 2 jours avec 72% des DP retrouvés
A priori l’écart s’explique par la proposition d’autres DPs qui ne changent pas la classification en GHM
Ce ratio de 90% monte à 97% pour les séances mais descend à 77% pour les séjours de 1 à 2 jours

# pour les séjours de 3 jours et plus, 31% des GHM sont retrouvés (51% pour les séjours de 3 à 5 jours et 6% pour les séjours de plus de 10 jours)

# montant moyen revalorisé : 982 € / séjour positif

Source : Table Ronde Retour d’expérience « codage automatique, apports du machine learning pour le codage et conséquence sur le métier de TIM» (17eme réunion du club des DIM – FHP MCO du 3 décembre 2019)