Codage automatisé. Retour d’expérience au CHU de Montpellier

Nous signalons cette étude du CHU de Montpellier relative au codage PMSI MCO automatisé (support à télécharger en Source), présentée lors des journées EMOIS 2019 qui se sont tenues les 14 et 15 mars 2019. L’étude a aussi fait l’objet d’une publication dans la Revue d’Epidémiologie et de Santé Publique (mars 2019).

A retenir :

# Des séjours éligibles au codage automatisé PMSI MCO ont été identifiés via l’expertise du DIM et l’exploitation de la base nationale à partir d’une inférence entre le codage des actes CCAM et le codage du DP.

# Les règles de codage automatique recherchés ont été du type {DP, GHM} = fonction {acte CCAM classant, durée de séjour, âge, sexe, UF} sur les séjours de 0 à 2 nuits contenant au moins 1 acte CCAM de la règle.

# Le codage effectivement réalisé a alors été comparé à celui proposé par les règles inférés pour chaque séjour de la population de séjours étudiée.
Les résultats de ces comparaisons ont été répartis en 4 populations :
## Groupe A : séjours pour lesquels le DP attendu est bien celui prévu par la règle
## Groupe B : le DP n’est pas celui attendu bien que la règle soit adaptée (erreur de codage ? autre(s) DP possible ?)
## Groupe C : le DP attendu malgré que la règle soit inadaptée
## Groupe D : le DP n’est pas celui attendu et la règle est inadaptée

# L’étude détaille le cas du codage de la chirurgie de la cataracte sénile (voir le support pour plus de détail) : 
## Une première règle automatique est ainsi définie {codage attendu = (DP H259 « Cataracte sénile, sans précision », RGHM 02C05 « Interventions sur le cristallin avec ou sans vitrectomie » (voir note 1)} = fonction {codage acte CCAM classant BFGA004 « Extraction extracapsulaire du cristallin par phakoémulsification, avec implantation de cristallin artificiel dans lachambre postérieure de l’œil » (voir note 2), âge >= 70 ans} sur 1 007 séjours
## Seulement 12% des séjours (116 séjours) sont classés dans le groupe A
## En rajoutant la 3eme condition suivante
(Existe autres actes classant associés de la liste ci-dessous :

BELB001: Injection de substance inerte ou …
BCLB001: Injection subconjonctivale ou subténonienne …
BGLB001: Injection d’agent pharmacologique dans le corps vitré
BEMA002: Plastie de la pupilleou de l’iris, sans laser),
le pourcentage de séjours dans le groupe A grimpe à 51% (515 séjours)

# Le CHU de Montpellier a codé automatiquement 12% de ces RUM (21 236 RUM) en 2018

Notes : 

Note 1. Le codage du DP en H259 semble lié aux pratiques de codage dans cet ets. Un slide de l’étude répertorie d’ailleurs d’autres DP retrouvés dont les DP plus fréquents pour un classement du séjour en 05C05 « Interventions sur le cristallin avec ou sans vitrectomie » que sont H251 « Cataracte sénile nucléaire » et H250 « Cataracte incipiente sénile » (commentaire Lespmsi.com)

Note 2. L’acte BFGA004 a été supprimé depuis via la CCAM V57 mise en oeuvre le 11 mai 2019. Il est remplacé par l’acte BFGA427 (voir notre article « Version 57.00 de la CCAM tarifante »)

Note 3. Les utilisateurs de PMSISoft MCO peuvent s’inspirer de cette règle dans le requêteur MCO avec quelques propositions de requêtes ci-dessous qui tiennent compte de la note 1. Tenir compte de la note 2 si vous analysez une période >> M5 2019
1ere requête : (Age = [70) + (Actes CCAM – Liste 1 = BFGA004) + (Actes CCAM – ET Liste 2 = {BELB001, BCLB001, BGLB001,
BEMA002}) = sélection de l’activité (RSS/RUM) correspondant au patients âgés >= 70 ans avec l’acte BFGA004 codé et au moins un des 4 actes BELB001, BCLB001, BGLB001, BEMA002 codé. Dans la sélection, possibilité de filtrer sur les racines et les DP.
2eme requête : (Age = [70) + (Actes CCAM – Liste 1 = BFGA004) + (Actes CCAM – ET Liste 2 = exclusion{BELB001, BCLB001, BGLB001, BEMA002}) = sélection de l’activité (RSS/RUM) correspondant au patients âgés >= 70 ans avec l’acte BFGA004 codé et aucun des 4 actes BELB001, BCLB001, BGLB001, BEMA002 codé
3eme requête : (Age = [70) + (GHM – Liste = exclusion{02C05}) + (Actes CCAM – Liste 1 = BFGA004) + (Actes CCAM – ET Liste 2 = {BELB001, BCLB001, BGLB001, BEMA002}) = sélection de l’activité (RSS/RUM) correspondant au patients âgés >= 70 ans avec l’acte BFGA004 codé, au moins un des 4 actes BELB001, BCLB001, BGLB001, BEMA002 codé et classée dans un GHM hors de la racine 02C05
Voir «  » 

Source :  « Potentiels de codage automatique au CHU de Montpellier : mesurer avant d’agir » (ZOGHBI F, PELLECUER D, LEHMANN M, AUBAS P.) – Journées EMOIS 2019 (support)
Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article

Mise à jour des codes géographiques PMSI 2019

Comme chaque année à cette période, l’ATIH publie la mise à jour annuelle pour 2019 de la correspondance entre les codes postaux, issus du fichier Hexaposte dans sa version de janvier 2019 avec les données 2016 du recensement de la population par commune établi par l’INSEE, et les codes géographiques PMSI (voir lien en Source).

Les codes géographiques PMSI sont produits par les logiciels d’anonymisation (GENRSA, AGRAF, GENRHA, PIVOINE, PAPRICA) à partir des codes postaux réels. Ils correspondent aux codes postaux pour les communes d’une certaine taille et à des codes spécifiques regroupant plusieurs communes pour les plus petites communes.

NOUVEAUTE : Une nouvelle méthode de création des codes géographiques a été utilisée de manière à pouvoir affecter un nombre d’habitants par code géo de manière plus fiable (les communes multidistribuées, en fonction de leur taille, peuvent ainsi engendrer un regroupement de leurs codes géographiques).

Rappel des règles de codage dans les résumés PMSI du code postal de résidence des patients:
– Pour les patients résidant sur le territoire français, indépendamment de leur nationalité, le code postal du lieu de résidence doit être inscrit ; ce lieu de résidence peut être une institution ; les codes postaux de type CEDEX (courrier d’entreprise à distribution exceptionnelle) ne doivent pas être utilisés, mais celui de la commune du domicile ; l’information inscrite doit être conforme au dossier médical.
– Pour les patients résidant à l’étranger, indépendamment de leur nationalité, il convient d’indiquer le code du pays de résidence ; pour Monaco il convient ainsi d’utiliser le code pays, 99138, et non le code postal de la poste française, 98000 ; de même pour Andorre il convient d’utiliser le code pays 99130
– Dans l’éventualité où le lieu de domicile ne serait pas connu, l’information la plus précise possible devra être inscrite : si seul le code département du domicile est connu, noter le code département suivi de « 999 », pour les DOM-TOM code département sur 3 caractères suivi de « 99 » ; si le département n’est pas connu, noter « 99100 » pour les résidents sur le territoire français ; si le pays de résidence n’est pas connu, noter « 99999 ».

Source : Mise à jour 2019 de la liste de correspondance codes postaux codes géographiques PMSI (ATIH)
Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article

Version 2019 de la CoCoA

Le Collectif des Codeurs Anonymes (CoCoA) vient de publier la version 2019 de leur version CIM-10 à usage PMSI documentée avec les notes issues du guide méthodologique du PMSI MCO, des manuels de groupage GHM et GME, des fascicules et consignes de codage ATIH, d’échanges AGORA et de propositions des membres du collectif des codeurs anonymes : télécharger la CoCoA 2019.

Les principales évolutions par rapport à la version 2018 sont présentées dans un fichier excel dédié :

 118 évolutions recensées

 dont 5 suppressions correspondant aux codes CIM-10 supprimés en 2019 (exemple G56.4 : causalgie)

 dont 74 ajouts de codes ou de notes sur des codes existants

 dont 11 commentaires AGORA associés à des codages CIM-10

OVALIDE PSY 2019 – Evolutions de la restitution des listes de diagnostics

Dans OVALIDE PSY, la liste des diagnostics CIM-10 codés est présentée via 4 tableaux correspondant aux 4 catégories de diagnostics en PMSI PSY :
# les diagnostics de type symptôme (= codes CIM-10 commençant par « R ») dans le tableau [1.D.2.DIAGS]
# les diagnostics de cause externe (= code CIM-10 commençant par « S », « T », « V », « W », « X », « Y », « Z5 », « Z6 », « Z8 », « Z9 ») dans le tableau [1.D.2.DIAGCS]
# les diagnostics de pathologie mentale (= code CIM-10 commençant par « F ») dans le tableau [1.D.2.DIAGPM]
# les diagnostics de pathologie somatique (= les autres codes CIM-10) dans le tableau [1.D.2.DIAPS]

Jusqu’en 2018, les informations associés à chacun de ces 4 tableaux étaient :
# Nombre de séjours (temps complet et temps partiel)
# Nombre de journées (temps complet et temps partiel)
# Nombre d’actes
# % en diagnostic principal = % pour un code CIM-10 donné du nombre de journées et d’actes codés en diagnostic principal
# Nombre de patients distincts : calculé sur RPSA et R3A confondus

A partir de 2019, les informations de % en diagnostic principal et du nombre de patients distinguent les séjours et les actes via les 4 nouvelles colonnes suivantes : 
# %journées en diag principal (sous-entendu pour les séjours à temps complet et partiel)
# % actes en diag principal 
# Nb patients à temps complet ou temps partiel 
# Nb patients en ambu

A noter que la colonne « Nombre de séjours (temps complet et temps partiel) » a disparu à partir de 2019.

Rappel #1 : Le tableau ne présente que les codes CIM-10 les plus fréquemment codés (correspondant à au moins 80% du cumul des journées et des actes)

Rappel #2 : La ligne « total » présente le total des informations pour l’ensemble des diagnostics de pathologie somatique. Si pour une même séquence, on trouve plusieurs diagnostics de pathologie somatique, les informations ne sont comptées qu’une seule fois.

Sources : OVALIDE PSY DGF 2019OVALIDE PSY OQN 2019
Copyright © Lespmsi – Imprimer cet article