Faut-il coder les poursuites du même projet thérapeutique en SSR ?

C’était l’une des nouveautés du PMSI SSR 2015 : la possibilité et la recommandation de coder la réadmission des patients dans une UM d’hospitalisation complète dans la mesure où cette réadmission relève de la poursuite du même projet thérapeutique.

Dans le RHS au format M19, ce codage se fait dans la variable « Poursuite du même projet thérapeutique » sur 1 position en position 168 : voir format RHS M19.

Plus précisément, il s’agit de coder 1 quand :

  • l’interruption entre deux séjours administratifs consécutifs d’hospitalisation complète n’excède pas cinq journées
  • la prise en charge s’inscrit dans la continuité du même projet thérapeutique pour le patient, projet établi lors du séjour administratif ayant précédé cette réadmission ou lors du premier séjour en cas d’interruptions répétitives (hospitalisation de semaine par exemple)

et de coder 2 pour les autres réadmissions, notamment dans les situations de réadmissions dans un délai de 5 jours mais sans lien avec le projet thérapeutique du séjour administratif précédent.

En 2015, ce codage est facultatif. Du coup beaucoup d’établissements ne le réalisent pas.

Pour autant, faut-il se désintéresser de la question ?

Après avoir échangé sur le sujet avec plusieurs établissements concernés par des réadmissions en HC, nous pensons qu’au contraire les établissements auraient tout intérêt à coder la poursuite du même projet thérapeutique et ce pour 3 raisons :

Raison 1 : la  récupération et l’analyse de cette information médicale est riche d’enseignements pour quantifier et mieux organiser et anticiper les prises en charge dans l’établissement. C’est un exemple concret d’utilisation du codage PMSI à visée thérapeutique et organisationnelle pour l’établissement. 

Raison 2 : du point de vue du PMSI, disposer de cette information permet d’isoler les séjours concernés et de comparer leurs codages, sachant qu’ils relèvent d’un même projet thérapeutique. Exemple typique : recoder une CMA apparue lors du 2eme séjour qui n’aurait pas été vue lors du 1er séjour et ainsi, potentiellement, optimiser le GME du premier séjour

Raison 3 : le codage est facultatif cette année. Il risque donc de devenir obligatoire en 2016 ou en 2017. Autant s’y préparer dès maintenant.

Pour les utilisateurs de T2A VIEWER SSR

Vous pouvez sélectionner les séjours concernés dans l’écran « Analyse des séjours SSR » via le filtre « PMPT » 

Source : Guide méthodologique du PMSI SSR 2015 (page 13)
Imprimer cet articlePour recevoir les articles du blog chaque semaine – Copyright © T2A Conseil

Les Pros du PMSI. Inscrivez-vous au réseau social des professionnels du PMSI. Gratuit
Pour développer et garder contact avec votre réseau professionnel PMSI, être visible pour de futures opportunités professionnelles dans les métiers du PMSI et contacter les autres professionnels du PMSI en gardant toujours la main sur vos contacts.
PMSISoft SSR, le logiciel expert du PMSI SSR
Analyse d'activité SSR, aide au codage, contrôle qualité, repérage atypies, reporting automatisé, simulation et optimisation des recettes DMA SSR.
Les bénéfices PMSISoft SSR
PMSISoft MCO, le logiciel expert du PMSI MCO
Analyse d'activité MCO, aide au codage, contrôle qualité, repérage atypies, reporting automatisé, simulation et optimisation des recettes T2A MCO.