• Formation PMSI e-learning

Premiers retours de codage CSARR : le codage des évaluations initiales et finales et les modulateurs de lieux

Depuis le 2 juilllet 2012, de plus en plus d’établissements SSR basculent le codage de leurs actes de rééducation et de réadaptation en CSARR. Et du coup des précisions sont apportées peu à peu au Guide de lecture et de codage du CSARR (lien dans la liste des liens du blog) :

  • Concernant le codage des modulateurs de lieux (rappelons qu’il existe aussi les modulateurs liés aux patients). Le Guide CSARR nous dit « Un modulateur caractérise une circonstance particulière de réalisation d’un acte. » Concrètement cela signifie pour les modulateurs de lieux que l’acte est réalisé dans un lieu inhabituel. Il y a là une vraie réflexion pour les DIM pour déterminer la liste des lieux « inhabituels » pour les actes concernés pour son établissement. Autrement dit un lieu « inhabituel » pour un acte CSARR donné dans un établissement peut très bien ne pas être « inhabituel » pour un autre établissement
  • Concernant l’évaluation initiale, le Guide nous dit « l’évaluation initiale est codée au début de la prise en charge. » et pour l’évaluation finale  » l’évaluation finale ne se code qu’à la fin de la prise en charge ou à la sortie et n’est à coder qu’une seule fois par séjour ».  Cela signifie-t-il qu’il n’y ait qu’un codage d’évaluation initiale ou finale quelque que soit le nombre de types d’intervenants ?

La réponse est non, dans la mesure où l’intervenant qui a réalisé l’évaluation initiale ou finale l’a bien réalisée en totalité.

Copyright © T2A Conseil
Imprimer cet article