• Formation PMSI e-learning

Renseigner les extensions documentaires des actes CCAM d’anesthésie dès 2013

Pour le PMSI, le codage d’un acte CCAM se fait en renseignant le code de l’acte CCAM lui-même, la date de réalisation de l’acte, le nombre de réalisations de l’acte et l’activité (à 1 par défaut et à 4 si anesthésie). La phase presque toujours égale à 0 est, elle, déjà pré-renseignée à 0.

Et jusqu’à aujourd’hui, on codait quasiment jamais l’extension documentaire qui n’était pas obligatoire.

Rappelons que l’extension documentaire est « Code alphanumérique sur une position, il permet de fournir un niveau de détail supplémentaire sur les modalités d’exécution de l’acte, dans la mesure où celles-ci ne modifient pas les moyens mis en oeuvre. » (source : Guide de lecture et de codage CCAM)

Le Guide Méthodologique MCO applicable depuis le 1er mars 2013 change la donne :

« La saisie du code extension documentaire est obligatoire pour les actes d’anesthésie. Son omission est considérée comme une erreur non bloquante en 2013. Il s’agira d’une erreur bloquante en 2014. »

Autant dire qu’on ne peut que conseiller de s’y mettre dès cette année, le temps que les bonnes habitudes se prennent.

Les codes d’extension documentaires pour l’anesthésie sont les suivants :

  1. Anesthésie générale
  2. Anesthésie locorégionale péridurale ou épidurale
  3. Anesthésie locorégionale subarachnoïdienne [rachianesthésie]
  4. Anesthésie locorégionale plexique ou tronculaire
  5. Anesthésie locorégionale intraveineuse
  6. Anesthésie générale avec anesthésie locorégionale.

Guide Méthodologie du PMSI MCO (pages 16 et 76)

[crealist]

Copyright © T2A Conseil
Imprimer cet article