• Formation PMSI e-learning

Impact de la RAAC en recettes – Etude du CHRU de Tours

Rappel : la RAAC est codée dans le PMSI depuis 2019 (voir articles « Codage de la réhabilitation améliorée après chirurgie (RAAC) » et « PMSI MCO 2020 : 2 nouvelles racines éligibles à la RAAC« ).

L’équipe du service d’information médicale, d’épidémiologie, et d’économie de la santé (SIMEES) du CHU de Tours a mené une analyse de l’impact de la RAAC dans son CHRU afin d’estimer les recettes potentielles de cette mesure.

Sur 396 séjours éligibles parmi les 17 racines GHM du dispositif RAAC en 2019, sur 2 mois de 2019 , 263 ont été retenus (après revue de codage, des exclusions – séjours < BB, …).

« Le gain spécifique à la variable RAAC sur la période était de 16 244 € (7547 + 8697). Parallèlement, l’analyse en qualité a généré un gain de 33 400 € (40 400–7000). »

« Discussion

Le codage des séjours était initialement pour deux-tiers des cas effectués par les cliniciens et pour un tiers par le DIM, expliquant les écarts de valorisation sur cet échantillon restreint. Le résultat financier spécifique à la RAAC est décevant au regard des dépenses induites par les moyens humains nécessaires au programme dans le respect des critères HAS. Les perspectives d’évolution en 2020 se limiteraient à une extension à d’autres GHM. Cependant l’organisation mise en place pour la RAAC s’avèrera utile lors du passage au financement à l’épisode de soins (expérimentations en cours). L’incitation financière liée à l’association RAAC-épisode de soins s’avèrerait plus prometteuse.
« 

Source : « La Réhabilitation améliorée après chirurgie (RAAC) : analyse de l’impact au CHRU de Tours, France » (Revue d’Epidémiologie et de Santé Publique – Mars 2020)