Author: DG

Nouvelle facturation dérogatoire possible pour les médecins salariés en SSR et en PSY depuis le 3 janvier 2012

Par une circulaire de la CNAMTS du 3 janvier 2012, les établissements privés SSR et psychiatriques se voient proposer une nouvelle possibilité de facturation des actes réalisés par leurs médecins salariés, en remplacement des financements actuels perçus pour financer ces mêmes médecins, via le prix de journée ou le forfait SSM. C’est la première condition d’application de ce nouveau dispositif.

Une seconde condition est que cette facturation directe des actes CCAM effectués par les médecins salariés ne concerne que les séjours hospitaliers, pas les consultations externes.

Troisième condition : pour mettre en oeuvre ce nouveau mode de facturation dérogatoire, les établissements doivent négocier avec leur ARS un avenant à leur CPOM et renoncer du coup au financement via les forfaits SSM.

Précisons enfin que ce dispositif ne concerne bien que les médecins salariés et pas par exemple les kinés salariés en SSR.

Circulaire CNAMTS du 3 janvier 2012.

Copyright © T2A Conseil

Imprimer cet article

L’intérêt de la base PMSI couplée aux bases de facturation pour la surveillance épidémiologique du cancer

Dans son numéro du 31 janvier 2012, le Bulletin Epidémliogique Hebdomadaire publie un article sur les résultats d’une étude relative à la surveillance épidémiologique des cancers en France grâce aux bases PMSI et de facturation.

L’idée de base est de coupler les informations de séjours de type Cancers issus de la base PMSI en sectionnant les DP liés aux cancers et les informations de séjours en ALD (Affection Longue Durée), plus précisément l’ALD 30 (Cancer), issues des bases de facturation type VIDHOSP qui permettent de récupérer ces informations.

De très grands progrès sont attendus d’une telle méthodologie pour principalement 2 raisons liées à la qualité des données ainsi produites :

  • les bases PMSI et administratives couvrent toute la population, alors que seule 20% de la population est aujourd’hui couverte par un registre des cancers
  • la réactivité de ces bases permet de disposer quasiment en temps réel des données

L’étude complète est disponible dans le lien ci-dessous. Exgeante dans son contenu par son caractère scientifique,elle intéressera au premier chef les établissements ayant un activité de cancérologie.

Lien vers l’édition du 31 janvier 2012 du Bulletin Epidémiologique Hébdomadaire.

Copyright © T2A Conseil

Imprimer cet article

 

La DGOS communique sur les mesures incitatives pour la chirurgie ambulatoire dans la campagne 2012

On le sait depuis 2004 : la Tutelle « pousse » de plus en plus au développement de la chirurgie ambulatoire, via des mesures incitatives, essentiellement de type revalorisation des tarifs ou alignement des tarifs de GHM en chirurgie ambulatoire avec les tarifs en hospitalisation complète de niveau 1 correspondant.

Ainsi, lors de la campagne 2011, ce sont 39 GHS en secteur ex-DG et 28 GHS en secteur ex-OQN, correspondant à des GHM en J (donc des GHM de chirurgie ambulatoire) qui avaient été revalorisés.

La DGOS présente actuellement aux établissements concernés les mesures d’incitation pour la campagne 2012 avec un mot d’ordre : « poursuite et intensification des actions incitatives ».

Détaillons les principales mesures de cette campagne tarifaire 2012 actuellement en discussion :

  • Mise en place d’un tarif unique entre les GHM en J et le niveau 1 d’Hospitalisation Complète pour 12 GHM. La liste des ces GHM est la suivante : 02C02, 02C06, 02C11, 03C09, 05C21, 08C14, 08C20, 08C40, 11C09, 12C07, 13C11, 21C02
  • Rapprochement tarifaire entre les GHM en J et le niveau 1 d’HC pour 18 GHM dont voici la liste : 01C08, 02C07, 02C08, 03C06n 03C07, 03C17, 03C20, 06C14, 06C19, 08C36, 08C39, 08C41, 08C42, 08C43, 08C46, 09C10, 11C05, 16C03
  • Suppression des bornes basses pour 19 GHM (en ex-OQN) et 12 GHM (en ex-DG), donc une incitation à la chirurgie ambulatoire, puisque du coup il n’y a plus d’incitation à garder le patient en nuit
  • Créations de nouveaux GHM en J
  • Nouvelles actions de sensibilisation et de communications auprès des professionnels

Nous avons pris connaissance de ces informations via nos clients établissements de santé qui ont été destinataires de notes de la DGOS ces jours-ci. Précisons toutefois que seule la publication officielle des nouveaux tarifs fera foi.

Présentation de la DGOS sur la chirurgie ambulatoire en PACA.

Copyright © T2A Conseil

Imprimer cet article

Les nouveautés du PMSI MCO à compter du 1er Mars 2012 : refonte CMC14 et 15, nouveau code d’UM 61, médicaments sous ATU, nouveaux GHM, …

Les nouveautés du PMSI MCO en 2012 reste dans le contexte de la V11, d’ailleurs la nouvelle fonction de groupage est la V13.11d. Vous trouverez dans le lien ci-dessous la notice technique qui détaille toutes ces nouveautés.

Relevons simplement les principales évolutions :

  • poursuite de la refonte des CMC 14 et 15 (maternité)
  • Création d’un nouveau code d’Unité Médicale pour la prise en charge de la douleur chronique, le code 61
  • Nouveau code de provenance, code « R » pour les patients arrivant en unité de surveillance continue en provenance d’une réanimation d’un autre établissement et cela pour résoudre un problème de valorisation des séjours concernés par ce cas de figure
  • De nouvelles consignes de codage (non exhaustif – voir la Note technique de l’ATIH)
    • Le Diagnostic Relié, en cas de soins palliatifs, est étendu à toutes les maladies prises en charge
    • Tous les actes CCAM accomplis lors d’un transport vers un SMUR sont désormais codables dans le premier RUM du séjour
    • Eclaircissement sur le codage d’un DP pour les hospitalisations pour une prise en charge prévue qui ne peut être effectuée.
  • Consigne relative à l’ambulatoire : l’ATIH insiste pour que les établissements codent tous les Diagnostics Associés. Les GHM de l’ambulatoire connaissent d’ailleurs des évolutions (suppression du GHM 05C14J et création de 9 GHM en ambulatoire, ie avec le code J :
  • Création de 3 GHM de courte durée : ce sont les GHM avec la lettre clé « T »
  • Les établissements doivent désormais enregistrés les médicaments sous Autorisation Temporaire d’Utilisation (ATU) et les médicaments thrombolytiques utilisés dans la prise en charge initiale des accidents vasculaires cérébraux ischémiques. Toutes ses nouvelles informations seront saisies et envoyées désormais à la Tutelle via de nouveaux champs du fichier FICHCOMP.

Comme chaque année, ces modifications du PMSI MCO seront applicables au 1er mars 2012, plus précisément aux séjours dont la date d’entrée sera au moins le 1er mars.

La Note Technique de l’ATIH sur les évolutions du PMSI MCO.

Copyright © T2A Conseil

Imprimer cet article

Nouveautés de la CIM-10 applicables en 2012

L’ATIH a publié sur son site une série de 4 documents très pratiques et clairs (voir lien ci-dessous) concernant les modifications de la CIM-10 en 2012, à savoir :

  • des changements en provenance de l’OMS et qui donc s’appliquent de fait (modifications écrites en rouge)
  • des changements propres à la France en provenance de l’ATIH (modifications écrites en bleu)

Ces changements sont de divers types :

  • des modifications de libellés (exemple le code C80.9 voit son libellé passé de « Tumeur maligne non précisé » en « Tumeur maligne de siège primitif non précisé »).
  • des précisions techniques pour le codage de certains codes
  • l’introduction par l’ATIH de 2 séries d’extensions pour les codes Z52.8 (donneur d’autres organes et tissus) et Z94.80 (greffe de moelle osseuse)

Les nouveautés de la CIM-10 en 2012 publiés par l’ATIH

Production du RSF-ACE pour les SSR sous DAF à compter de janvier 2012.

Après les modifications du format des RHS pour accueillir les actes du CSARR, le caractère dorénavant obligatoire du type d’autorisation pour les Unités médicales, une 3eme nouveauté pour les SSR à compter de janvier 2012 : la production des RSF-ACE.

Rappelons que le RSF-ACE est un fichier récapitulant les informations de facturation des actes et consultations externes (ACE). L’obligation pour le moment est limitée aux actes facturés aux patients quand ils ne sont pas exonérés du ticket modérateur et uniquement de la part des établissements sous DAF.

La T2A SSR se met en place à grand pas maintenant.

Lien vers la notice ATIH qui détaille la production du RSF-ACE (à partir de la page 14).