• Formation PMSI e-learning

Les codes CIM-10 en 9 sont-ils les seuls codes imprécis ?

Une consigne très répandue dans les services DIM est de ne pas recourir aux codes CIM-10 terminés par un 9 car ils correspondent à des codes « sans précision ».

Une autre consigne liée est de privilégier les codes en 8 de la même base. Exemple : A418 « Autres sepsies précisés » à la place de A419 « Sepsis, sans précision ».

Ces 2 consignes, appliquées de manière systématique sans contrôle, peuvent amener à  des erreurs de codage. Pour reprendre l’exemple du codage des sepsis : si il n’y a pas de prévision indiquée pour la sepsis dans le compte-rendu d’hospitalisation, on ne peut coder pas A418 !

Nous avons voulu aller plus loin sur cette question de l’imprécision, assimilée au vocable « sans précision » des codes CIM-10 en 9.

Nous avons donc interrogé le référentiel DIAGINFO de la dernière version OVALIDE MCO 2015* et la base 2015 des codes CIM-10 et calculé les résultats suivants :

puce Les codes CIM-10 en 9, s.e. terminés par 9, représentent 12,37% du total de la base CIM-10 à usage PMSI 2015 (4 920 sur 39 768) et les codes CIM-10 terminés en 8, 12,34% de la base CIM-10

puce Il y a par ailleurs 744 codes CIM-10 considérés comme imprécis ou très imprécis par OVALIDE dont 73,12% sont des codes en 9 et 2,96% des codes en 8.

Conclusions pratiques :

# 1ere conclusion

Un code imprécis peut être un code autre qu’un code terminé par un 9 ou un 8 : 178 codes CIM-10, très divers, pas terminés par un 8 ou un 9, sont imprécis ou très imprécis.
Exemple : E1180 « Diabète sucré de type 2 insulinotraité, avec complications non précisées »

#2ème conclusion

Seul 11,06% des codes CIM-10 en 9 sont considérés comme imprécis ou très imprécis par OVALIDE MCO (544 sur 4 920).
* variable IMPRECIS intervenant en particulier dans le test OVALIDE « Nombre de séjours avec un code imprécis en DA » (1.Q.5.DAI)

Source : OVALIDE MCO 2015
Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article