PMSI SSR

Nouveau logiciel VisualQUALITE pour retrouver les NAS des tableaux OVALIDE Qualité

L’ATIH vient de mettre en ligne un nouvel exécutable gratuit, appelé VisualQUALITE, qui permet de faire l’appariement entre les résultats interchamps des tableaux OVALIDE Qualité (les tableaux en .Q) et les données administratives de l’établissement.

Concrètement, VisuaQUALITE, pour chacun des 4 champs PMSI (MCO, SSR, HAD,PSY) :

# va chercher l’archive PMSI correspondant à la période et au champ choisis

# à partir des fichiers PMSI de l’archive PMSI choisi, VisualQUALITE recalcule les tableaux OVALIDE Qualité du champ PMSI choisi contribuant au score Qualité.
La liste de ces tableaux OVALIDE Qualité par champ est disponible dans les guides OVALIDE des différents champs.

# produit un fichier Excel au format .csv avec, pour chaque tableau OVALIDE Qualité, l’identification des items concernés (séjours, RUM, RHS, séquences et sous-séquences) du tableau via les NAS (Numéro Administratif de Séjour), les numéros RSS, les numéros de semaine pour les RHS, les numéros de séquence ou de sous-séquence en HAD, les IPP en PSY.

La mise à disposition de cet outil répond à la demande des établissements qui ne disposent de logiciels d’analyse de leurs PMSI et qui donc ne pouvaient pas ou difficilement « remonter » aux séjours des tableaux OVALIDE Qualité, en passant par exemple en MCO par les liens « Accès aux RSA » puis en « retrouvant » manuellement les séjours concernés au vu des informations des RSA.

Sources : Page de téléchargement VisualQUALITEManuel d’utilisation VisualQUALITE (février 2019)
Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article

Indicateurs HOP’EN et le DIM

La DGOS vient de publier l’instruction (lien en Source) décrivant les indicateurs du nouveau programme Hop’EN (« Hôpital numérique ouvert sur son environnement ») qui succède au programme Hôpital numérique.

Ce programme proposera, via des crédits d’aide à la contractualisation (AC), des financements pour accélérer la transformation numérique des établissements de santé publics et privés, renforcer la structuration des données hospitalières et développer et simplifier les liens entre l’hôpital et ses partenaires.

Certains sujets supposent, à notre avis, une implication active du DIM : 

# référentiel unique d’identités des patients et intégrant l’INS alimenté par les processus de soins, la gestion administrative du patient et le PMSI

# cellule d’identitovigilance opérationnelle

# référentiel unique de séjours et de mouvements des patients alimenté par les processus de soins, la gestion administrative du patient et le PMSI 

# référentiel unique de structure de l’établissement (juridique, géographique, fonctionnel) piloté et mis à jour régulièrement dans les applicatifs

# tableau de bord de pilotage infra-annuel par pôle ou entité corrélant des indicateurs sur l’activité, la performance financière, les ressources humaines et la qualité, produit dans un délai de trois mois post période

# production du tableau de bord de pilotage médicoéconomique fondée sur un SI alimenté des données de production 

Voir aussi « Définition de l’activité combinée des établissements« 

Source : Instruction n°DGOS/PF5/2019/32 du 12 février 2019 relative au lancement opérationnel du programme Hop’EN
Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article

Définition de l’activité combinée des établissements

La DGOS vient de publier une instruction (lien en Source) décrivant les modalités de mise en œuvre du nouveau programme Hop’EN (« Hôpital numérique ouvert sur son environnement ») qui succède au programme Hôpital numérique.

Les montants des soutiens financiers pour chaque établissement et dans le cadre du GHT sont définis au niveau national par domaine (exemples : Piloter son activité médicoéconomique, Informatiser la prescription alimentant le plan de soins, …) et en fonction de l’activité combinée de l’établissement.

Au-delà du contexte particulier du programme Hop’EN, cette notion d’activité combinée pour un établissement est intéressante en terme de pilotage d’établissement, à partir de données d’activité PMSI.

Définition : l’activité combinée de l’établissement correspond à une mesure de l’activité des établissements fondée sur le nombre de journées et séances avec une mise en équivalence des différents champs d’activité.

Cette notion s’adresse donc aux établissements ou regroupement d’établissements multi-champs PMSI.

Les différents champs d’activité sont mis en équivalence selon les modalités suivantes :
– 1 séance MCO équivaut à 0,5 journée MCO.
– 1 hospitalisation de jour de chirurgie ambulatoire équivaut à 1,5 journée MCO.
– 1 journée SSR, 1 journée PSY ou 1 journée HAD équivalent à 0,5 journée MCO.
– 1 hospitalisation de jour, hors chirurgie ambulatoire, équivaut à 1 journée MCO

Source : Instruction n°DGOS/PF5/2019/32 du 12 février 2019 relative au lancement opérationnel du programme Hop’EN
Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article

Les DMS SSR 2016 pour les 10 premières catégories de morbidité

La DREES a publié le 27 novembre 2018 une étude sur l’évolution de l’activité SSR entre 2008 et 2016.

Dans le cadre de cette étude, elle a publié, à partir des données de la base nationale SSR 2016, les DMS des séjours SSR en HC en 2016 pour les 10 catégories de morbidité les plus fréquentes.

Ce sont des informations très intéressantes car, à la différence du MCO, il n’y a pas encore de communication officielle sur les DMS en SSR. Donc, même si ce sont des données 2016, elles n’en restent pas moins précieuses pour permettre aux établissements de comparer leurs DMS par catégorie de morbidité à ces DMS de référence.

Pour la définition de ces catégories de morbidité et de la morbidité principale d’un séjour HC, nous renvoyons à notre article « Catégories de morbidité en SSR : définition« 

Liste des DMS par catégorie de morbidité :

  1. Maladies du système ostéo-articulaire, des muscles et du tissu conjonctif (OSTEO) – DMS 2016 = 26,8 jours
  2. Lésions traumatiques, empoisonnements et certaines autres conséquences de causes externes (TRAUMA) – DMS 2016 = 38,5 jours
  3. Affections de l’appareil cardio-vasculaire (CARDIO) – DMS 2016 = 26,0 jours
  4. Symptômes, signes et résultats anormaux d’examens cliniques et de laboratoire, non classés ailleurs
    (SYMPTÔMES NON CLASSES AILLEURS ) – DMS 2016 = 31,6 jours
  5. Troubles mentaux et du comportement (TROUBLES MENTAUX) – DMS 2016 = 33,7 jours
  6. Maladies du système nerveux (NERVEUX) – DMS 2016 = 36,4 jours
  7. Affections du système digestif, métabolique et endocrinien (DIGESTIF) – DMS 2016 = 26,3 jours
  8. Tumeurs malignes (TUMEURS) – DMS 2016 = 28,1 jours
  9. Affections de l’appareil respiratoire (RESPI) – DMS 2016 = 29,2 jours
  10. Autres pathologies (AUTRES) – DMS 2016 = 29,5 jours 

Commentaires :
# les résultats complets par catégorie de morbidité sont dans l’annexe 4 de l’étude, avec d’autres informations par catégorie (codes CIM-10 principaux, taux d’HP)
# DMS HC = le nombre de jours compris entre l’entrée et la sortie du patient. Elle est parfois différente du nombre de jours de présence comptabilisés pour ce séjour car elle inclut d’éventuelles permissions ou des jours de l’année n-1 pour les séjours ayant commencé avant le début de l’année courante (qui sont inclus dans le calcul des DMS annuelles)
# la sélection des séjours HC terminés est assez technique (cf l’identification des MP par séjour), et en particulier pour les 4 catégories TROUBLES MENTAUX, NERVEUX, CARDIO et SYMPTÔMES NON CLASSES AILLEURS est assez technique. Pour les utilisateurs PMSISoft, voir « Le calcul de la Morbidité Principale (MP) des séjours SSR HC dans PMSISoft » et « Sélection des séjours HC par Catégorie de morbidité dans PMSISoft« 

Source : « Les soins de suite et de réadaptation entre 2008 et 2016 » (Annexe 4) (DREES – Novembre 2018 n°30)
Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article

Catégories de morbidité en SSR : définition

Dans une récente étude relative à l’évolution de l’activité des établissements SSR entre 2018 et 2016 (lien en Source), la DREES a défini une classification en catégories de morbidités SSR qui nous a paru intéressant.

Le principe consiste à définir une morbidité principale par séjour, entendue comme le type de problème de santé principal rencontré au début de l’hospitalisation et appelée désormais MP puis à regrouper les séjours par MP au sein de catégories qui présentent une certaine homogénéité d’un point de vue médical et que l’on appelle « Catégories de morbidités SSR ».

La première étape va donc consister à définir la MP des séjours.

Cette MP se détermine via l’algorithme suivant que nous reprenons tel qu’il est exposé dans l’étude DREES :

# par défaut, la MP est égale à la MMP du séjour

# si le code de la MMP  appartient au chapitre Z, la MP = l’AE
Précision : Si l’AE n’est pas indiquée, alors c’est la FPPC qui fera office de morbidité principale, sachant que ce cas n’est jamais censé se produire (cf contrôle qualité basique : « Toutes les RHS avec une MMP en Z ont une AE »).

La seconde étape va consister à regrouper les séjours via leur MP en catégories de morbidité via l’algorithme suivant :

# par défaut, une catégorie de morbidité par chapitre de la CIM-10.
Exemple d’un séjour avec une MP M545 « Lombalgie basse » : le séjour est classé dans la catégorie de morbidité « Maladies du système ostéoarticulaire, des muscles et du tissu conjonctif » correspondant au chapitre XIII de la CIM-10 auquel appartient le code M545

# 4 catégories de morbidité ne correspondent pas exactement à un chapitre CIM-10 : 

## La catégorie « Troubles mentaux et du comportement » inclut le chapitre V de la  CIM-10 (« Troubles mentaux et du comportement ») mais aussi le code « G30 :  Maladie d’Alzheimer »

## La catégorie « Maladies du système nerveux » inclut le chapitre VI de la CIM‐10  («Maladies du système nerveux») à l’exception des codes en G45 (« Accidents  ischémiques  cérébraux transitoires et syndromes apparentés ») et en G46 («Syndromes  vasculaires cérébraux au cours de maladies cérébrovasculaires»). Elle inclut aussi  les codes I60 à I698 («Maladies cérébrovasculaires»)

## La catégorie « Affections de l’appareil cardio‐vasculaire » inclut le chapitre IX de la  CIM‐10 (« Maladies de l’appareil circulatoire ») à l’exception des codes I60 à I698.  Elle inclut aussi les codes en G45 à G46

## La catégorie « Symptômes, signes et résultats anormaux d’examens cliniques et de laboratoire, non classés ailleurs » inclut le chapitre XVIII de la CIM‐10 mais aussi les codes U04 (« Syndromes respiratoires aigus  sévères »).

Discussions sur l’algorithme de détermination de la MP des séjours :
# l’étude ne documente pas le cas des séjours HC avec plusieurs MMP représentées. Un choix raisonnable nous semble être dans ce cas de choisir la MMP majoritaire parmi les 10 premiers RHS au plus du séjour (cf règle de classification des séjours HC en GN). C’est d’ailleurs le choix que nous avons fait pour identifier la MP des séjours HC dans PMSISoft (voir «  » pour explications détaillées)
# ces définitions concernent prioritairement les séjours en HC, même si on peut appliquer les mêmes algorithmes pour les séjours HP

Voir aussi article « Les DMS SSR 2016 pour les 10 premières catégories de morbidité« 

Pour les utilisateurs de PMSISoft : voir « Le calcul de la Morbidité Principale (MP) des séjours SSR HC dans PMSISoft » et « Sélection des séjours HC par Catégorie de morbidité dans PMSISoft« 

Source : « Les soins de suite et de réadaptation entre 2008 et 2016 » (DREES – Novembre 2018 n°30)
Copyright © Lespmsi.com – Imprimer cet article

Dates des transmissions du PMSI SSR en 2019

L’ATIH vient de publier les modalités techniques et le calendrier des transmissions mensuelles et cumulées du PMSI SSR pour l’année PMSI SSR 2019

La version V2019 de la fonction groupage de la classification en GME sera appliquée à compter de la semaine 10 de 2019.
De même, la date d’application des versions 2019 des nomenclatures de santé (CIM 10, CCAM et CSARR) est la semaine 10 de 2019 : voir article « Les nouveautés du PMSI SSR 2019 »

# M1 = premier mois de l’année, du lundi 31 décembre 2018 au dimanche 02 février 2019 (semaines 1 à 5).
Date limite de validation par les établissements : 28 février 2019
Remarque : le mois PMSI de janvier 2019 comprend donc 34 journées et 5 semaines versus 28 journées et 4 semaines en janvier 2018. Attention donc au comparaisons d’activité entre ces 2 mois.

# M2 = 2 premiers mois de l’année, du lundi 31 décembre 2018 au dimanche 03 mars 2019 (semaines 1 à 9)
Date limite de validation par les établissements : 31 mars 2019

# M3 = 3 premiers mois de l’année, du lundi 31 décembre 2018 au dimanche 31 mars 2019 (semaines 1 à 13)
Date limite de validation par les établissements : 30 avril 2019

# M4 = 4 premiers mois de l’année, du lundi 31 décembre 2018 au dimanche 28 avril 2019 (semaines 1 à 17)
Date limite de validation par les établissements : 31 mai 2019

# M5 = 5 premiers mois de l’année, du lundi 31 décembre 2018 au dimanche 02 juin 2019 (semaines 1 à 22)
Date limite de validation par les établissements : 30 juin 2019

# M6 = 6 premiers mois de l’année, du lundi 31 décembre 2018 au dimanche 30 juin 2019 (semaines 1 à 26)
Date limite de validation par les établissements : 31 juillet 2019

# M7 = 7 premiers mois de l’année, du lundi 31 décembre 2018 au dimanche 28 juillet 2019 (semaines 1 à 30)
Date limite de validation par les établissements : 31 août 2019

# M8 = 8 premiers mois de l’année, du lundi 31 décembre 2018 au dimanche 01 septembre 2019 (semaines 1 à 35)
Date limite de validation par les établissements : 30 septembre 2019

# M9 = 9 premiers mois de l’année, du lundi 31 décembre 2018 au dimanche 29 septembre 2019 (semaines 1 à 39)
Date limite de validation par les établissements : 31 octobre 2019

# M10 = 10 premiers mois de l’année, du lundi 31 décembre 2018 au dimanche 03 novembre 2019 (sem. 1 à 44)
Date limite de validation par les établissements : 30 novembre 2019

# M11 = 11 premiers mois de l’année, du lundi 31 décembre 2018 au dimanche 01 décembre 2019 (sem. 1 à 48)
Date limite de validation par les établissements :31 décembre 2019

# M12 = année entière, du lundi 31 décembre 2018 au dimanche 29 décembre 2019 (semaines 1 à 52)
Date limite de validation par les établissements : 31 janvier 2020

Validation ARS 6 semaines au plus tard après la fin de chaque mois considéré.

Source : Transmissions des données PMSI-SSR en 2019 (ATIH)