Les codes CIM-10 imprécis sont-il uniquement les codes en 9 ?

Qui n’a pas entendu, au moins une fois, l’information selon laquelle les codes CIM-10 en 9, c’est-à-dire terminés par un 9, seraient LES codes imprécis ? En conséquence de quoi il conviendrait de « faire la chasse » systématique à ces codes en 9. D’où des dérives constatées de TIM qui « forcent » par exemple un codage en 8 de la même racine CIM-10, sans justification dans le dossier médical. Or cette équivalence « code CIM-10 terminé en 9 = code imprécis » est fausse. Voyons ce qu’il en est plus précisément :

  • Tout d’abord, constatons que cette règle n’est indiquée dans aucun document de référence (Guide Méthodologique, fascicules de codage ATIH, etc…)
  • En revanche, il est constamment rappelé qu’il convient de coder toujours au plus précis. Ainsi en 2014, on ne se contentera plus de codes les « Autres affections du système nerveux après un acte à visée diagnostique et thérapeutique » en G978, mais il faudra coder plus précisément avec les nouveaux codes CIM-10 apparus en 2014 : G9780 (« Perforation et déchirure accidentelle des méninges après un acte à visée diagnostique ou thérapeutique autre que rachicentèse »), G9781 (« Perforation et déchirure accidentelle d’un autre organe du système nerveux après un acte à visée diagnostique ou thérapeutique autre que rachicentèse ») et G9788 (« Autres affections du système nerveux après un acte à visée diagnostique ou thérapeutique autre que rachicentèse »)
  • Par ailleurs, les Guides Méthodologiques signalent des codes CIM-10, pas forcément des codes terminés en 9, qui sont considérés comme imprécis et sont à éviter (exemple en MCO le code I97.8 « Autres troubles de l’appareil circulatoire après un acte à visée diagnostique et thérapeutique »)
  • Mais surtout il existe un référentiel fourni par DATIM qui permet de repérer ces codes imprécis : il se trouve dans la table DIAGINFO.xls (voir lien ci-dessous) dans la colonne « IMPRECIS ». Si l’on regarde en détail ces résultats, on constate qu’il y a 738 codes CIM-10 actifs qui sont repérés comme imprécis ou très imprécis. Si la grande majorité de ces codes sont en 9, de nombreux ne le sont pas. Un exemple : M2491 « Lésion articulaire, sans précision – Articulations acromio-claviculaire, scapulo-humérale, et sterno-claviculaire ». A l’inverse il existe des codes en 9 qui ne sont pas dans cette liste. Pour notre part, chez T2A Conseil, nous nous référons à cette liste , couplée à la précision des codes pères et fils, pour repérer les codes imprécis, plutôt qu’à une simple chasse aux codes en 9.

Source : Tables DATIM MCO 2013 (ATIH) Copyright © T2A Conseil Imprimer cet article